Domaines d’activité de l’œuvre de Rewari

Depuis sa fondation il y a 30 ans, l’œuvre de Rewari s’est étendue dans de multiples directions. Voici les programmes principaux :

Education scolaire

Services médicaux

Ferme médicinale

Autres programmes

1. Education scolaire

S’il existe d’excellentes écoles en Inde, l’enseignement officiel dans la région de Rewari coûte trop cher pour les familles les plus démunies. Or, sans scolarisation, un enfant a peu de chances de s’épanouir, et le cycle de pauvreté se perpétue. Robin, Angeleena et leurs collègues ont décidé de combattre ce problème sur deux fronts.




Centres de tutorat

Cinq centres de tutorat ont été créés à Rewari et dans les environs, dans des locaux loués ou des maisons privées. Quelque 370 enfants âgés de 3 à 12 ans – souvent assis à même le sol – peuvent ainsi étudier pendant quelques heures chaque jour de la semaine. Tout en acquérant des compétences de base en calcul, en hindi et en anglais, les enfants reçoivent également un suivi médical, un appoint alimentaire, du matériel scolaire … et un petit uniforme qui leur donne un sens de dignité. Au terme de leur parcours, ils sont prêts à passer l’examen officiel qui donne accès aux études secondaires. Les progrès sont visibles à tous les niveaux !

L’Ecole du Bon Berger

Découvrez les activités
de l’Ecole du Bon Berger
Cette école maternelle et primaire, ouverte en 2009, a pour but d'offrir un enseignement de qualité à des enfants issus de divers milieux. Près de 180 élèves y sont actuellement inscrits, dont une soixantaine provenant de familles très pauvres du voisinage et qui sont considérés comme "intouchables". L'Ecole du Bon Berger espère avoir bientôt la reconnaissance du gouvernement indien, mais elle ne bénéficie d'aucune subvention publique. A terme, il est prévu qu’elle s’autofinance grâce au minerval versé par les parents des enfants plus « aisés » qui viennent chaque matin.

Suivez la construction de l'école
depuis ses débuts en 2007
Afin d'augmenter la capacité de l'école et de créer une section sectionnaire inférieure, deux nouveaux étages ont été ajoutés en 2012.





Comment contribuer à l’avancement du programme éducatif ?

Haut

2. Services médicaux

Le siège de l’organisation à Rewari abrite un dispensaire qui offre, depuis son ouverture en 2000, tout une gamme de services aux plus démunis : soins quotidiens ; médicaments gratuits ; vaccinations ; planning familial ; aide à la grossesse et à la maternité ; conseils en tous genres...

Les maladies rencontrées les plus fréquemment ont un lien avec la pauvreté, l’eau insalubre ou un manque d’informations. D’où la nécessité d’un programme de médecine préventive. Aux camps de sensibilisation à la santé, organisés régulièrement à divers endroits dans le nord de l’Inde, des recommandations sont données sur l’hygiène personnelle et notamment sur l’emploi de remèdes naturels, disponibles localement, pour soigner certaines maladies bénignes.

Chaque année, plusieurs miliers de personnes ont bénéficié des différents services rendus par l’équipe médicale. L’acquisition en 2010 d’un dispensaire mobile – financé par des amis belges et dédié à la mémoire de Paul Vandenbroeck –a facilité l’accès aux bidonvilles de Rewari et aux populations rurales dans les villages voisins.

Lorsque l’équipe visite les communautés des bidonvilles, elle prodigue non seulement des soins médicaux mais elle distribue également des colis de vivres et, en hiver, des vêtements chauds et couvertures.


 

 

Comment contribuer au fonctionnement quotidien du dispensaire ?

L’équipe médicale à l’œuvre...


Haut

3. Ferme médicinale

Il y a quelques années, nos amis ont acquis un terrain de 4 hectares à un prix très modeste, situé près du village de Musari dans l’Etat voisin du Rajasthan. Une culture intensive d’une trentaine de plantes médicinales a été entreprise, avec des résultats prometteurs. Des formations y sont données sur l’emploi de ces produits dans le traitement de certaines maladies.

La ferme ne se limite pas à des objectifs purement thérapeutiques : l’exploitation agricole du terrain permet de suppléer aux revenus de l’association par la vente de produits commercialisables. Chaque année, une dizaine de tonnes de blé, de maïs, d’orge, de moutarde... sont vendues sur le marché, et le résultat financier est recyclé dans les autres actions plus spécifiquement "humanitaires".

La ferme au quotidien :

Haut

4. Autres programmes

Au cours des années, le projet de Rewari s’est impliqué dans bien d’autres domaines, dont :

  • Adduction d’eau potable
    Plus d’une centaine de pompes manuelles, branchées sur des nappes aquifères profondes, ont été installées dans des régions rurales dans le nord de l’Inde. C’est un moyen de combattre des maladies endémiques liées à la pollution des eaux en surface.
  • Logements
    En collaboration avec l’organisation-sœur Habitat for Humanity, India, le projet de Rewari a construit ou rénové 1100 habitations pour des familles ayant de faibles moyens.
  • Microcrédits
    Des prêts sans intérêts, remboursables graduellement, ont permis à des chefs de famille ou à de petits entrepreneurs de surmonter un cap difficile – sans tomber dans une relation de dépendance.
  • Formations spécialisées
    Afin d’éviter l’assistanat, les responsables encouragent les bénéficiaires à faire preuve d’un esprit d’initiative, à bien gérer les ressources à leur disposition, et à se mettre au service des autres à leur tour.